• Anecdotes sur L'Ange de la Mort

    Quelques petites informations concernant l’univers de « L’Ange de la Mort »

     

     

     

    En 2009, en fin mai ou début juin, une amie me dit qu’un concours est organisé (par les éditeurs Michel Lafond, il me semble) et qu’on peut envoyer un manuscrit d’une histoire. Je suis mitigée lorsqu’elle me dit ça. D’abord, je suis contente, parce que les concours où tu peux proposer des « vrais » romans, c’est pas courant à ce moment-là, en général on demande surtout des « nouvelles »…. Et je n’aime pas écrire des nouvelles. Là où j’ai plus de réticences, c’est qu’à ce moment-là, je n’ai AUCUNE histoire « originale » sous la main, j’écrivais déjà pas mal de fanfiction et bien entendu, pas question de présenter une fanfic (en plus, elles étaient pourries) à un concours ! Certes, j’avais terminé, une petite histoire policière « originale », mais je ne l’estimais pas assez bien pour être présentée. Autrement dit, si je voulais participer, il fallait que je ponde une histoire pour le concours… en quatre mois. A ce moment-là, je savais déjà que j’avais mon mois de juin fort occupé puisque je devais partir en stage de secrétariat (j’étais en fin de première année BEP) et je devais également partir en vacances en Juillet. Je n’étais pas très sûre d’avoir le temps de pouvoir pondre un manuscrit correct en quelques semaines, surtout que nous avions des critères précis à respecter et que le résultat final ne pouvait pas être un bouquin d’à peine 100 pages.

     

    J’hésite. J’hésite. Mais finalement, je me lance en me disant qu’au pire, si j’ai pas fini à temps (il fallait rendre les manuscrits le 30 septembre au plus tard), ma vie n’allait pas prendre fin.

     

    Mais… une idée ? Bon sang de bois, trouve une idée !!

     

    A cette époque, j’aimais beaucoup la série télévisée « Buffy Contre les Vampires » et j’avais suivi, longtemps, la série « Charmed », même si j’avais fini par décrocher de cette dernière. (j’ai une large préférence pour Buffy). Je crois que quand on est familier avec ces deux séries, on devine qu’elles m’ont inspiré. Le coup d’un univers magique avec des « chasses aux démons », tout ça… c’est très Buffy/Charmed. Toutefois, je n’ai fait que m’inspirer de ces univers, je ne me suis pas permise de plagier. Charmed m’avait marqué par sa saison 6 qui met en scène un personnage, Chris… il est le fils, venu du futur, de Piper, et son séjour dans le présent a pour but de découvrir pourquoi les choses ont dégénérés dans le futur…. Tiens, tiens, on dirait l’intrigue de mon histoire… Ce qui m’avait encore le plus marqué, c’est qu’il y a justement un épisode où Chris risque d’être emmené par un Ange de la Mort parce qu’il est voué à disparaitre. L’Ange de la Mort ne fait qu’une apparition dans un seul épisode, mais ça m’a marqué et je me suis dis que je tenais peut-être quelque chose….

     

    Les histoires de retour dans le temps, j’aime bien ! Et cette histoire d’Ange de la Mort… hm… n’y aurait-il pas quelque chose à creuser ?

     

    Hop, nous partirons donc sur une jeune fille qui veut sauver le futur et qui remonte dans le temps pour trouver l’élément déclencheur qui a tout fait basculer. Mais il m’apparait rapidement que si elle rencontre ses parents, elle ne leur dira pas d’où elle vient, ni qui elle est.

     

    Immédiatement, j’ai décidé de faire intervenir également un Ange de la Mort, en la personne de Lazare. Son nom à lui a été facile à trouver… dans la mesure où son personnage allait ressusciter, quoi de mieux que de lui donner le nom de « Lazare » en référence à Lazare de Béthanie, ami que Jésus ressuscite dans le nouveau Testament ?

     

    Par contre, le nom de Tilla a été plus long à trouver. Dans les tous premiers brouillons, elle s’appelait « Rika » par défaut, en référence à un personnage de « Higurashi » qui trafique également le temps. Puis, je l’ai appelé « Hope » dans la première version officielle, celle que j’ai envoyé au concours.

     

    De même, « Le Fourvoyeur » s’appelait à l’époque « Master »… et Domitien s’appelait « Richard ». Paye ton originalité.

     

    Le prénom « Tilla » est en lien avec une idée de triomphe et, je viens de voir en cherchant sur internet, que c’était également un dérivé de « Domitien »… amusant.

     

    Amusant d’autant plus que je suis incapable de me souvenir pourquoi j’ai choisi précisément les noms de Tilla et Domitien pour la version définitive… Néanmoins, j’ai découvert (ou re-découvert) que l’Empereur Domitien, selon certaines versions de l’Histoire, a fait décapiter Lazare de Béthanie. Je suis presque sûre que je n’avais pas cette information à l’époque, mais aujourd’hui la coïncidence m’amuse beaucoup.

     

     

     

    Ah oui, au passage, j’ai terminé d’écrire le Manuscrit dans les temps et je l’ai envoyé pour le concours, mais je n’ai pas été retenue.

     

     

     

    La maison où vivent Christelle, Domitien, Axelle et Henry est tout simplement calquée sur ma maison ! (enfin, la maison de mon père, mais c’est là que j’ai grandi et vécu jusqu’à mes 18 ans !)

     

    Raison de la présence d’un clavecin dans la maison ? Petite référence à mon papa, prof de clavecin au conservatoire !

     

    La chambre de Christelle et Domitien est en réalité la chambre de mon grand frère (mais pas du tout avec la même décoration XD)

     

    La chambre de Henry et Axelle est à la place de la chambre de mes parents.

     

    La chambre de Tilla et Lazare était basée sur ma chambre à moi.

     

    Bien entendu, à chaque fois, la décoration indiquée dans le livre n’est pas forcément la vraie décoration de ma vraie maison, mais l’agencement des pièces et le même. Et oui, j’ai aussi un jardin.

     

    La ville de Montbrison (et celle de Moingt) existent réellement puisque c’est là-bas qu’il y a ma maison. Tous les lieux où passent les personnages sont des véritables lieux : pizzeria au début, Jardin d’Allard, portail menant chez Altazar !

     

    Ah d’ailleurs, à la base, les personnages n’allaient pas chez Altazar via le portail planté au milieu du rondpoint. Le Démon avait établi bêtement ses quartiers dans une maison abandonnée quelconque… Mais il s’avère qu’après ma première version, la ville a fait des travaux et qu’ils ont construit ce magnifique rond-point avec un portail planté dessus et que je me suis dis que je devais utiliser absolument cet élément ! Du coup, quand j’ai relu / corrigé / modifié mon histoire (environ 3 ans après la première version), j’ai changé la façon d’aller chez Altazar.

     

    Le gymnase existe bel et bien également… bref, encore une fois, tous les lieux existent.

     

     

     

    Le château de St Fargeau et celui de Guédelon sont également des éléments qui existent ! J’étais allée en vacances là-bas un an avant, il me semble (en 2008) et j’avais adoré le chantier de Guédelon.

     

     

     

    Nice…éh bien, j’y suis justement allée en été 2009, alors même que j’étais en train d’écrire mon manuscrit de l’Ange de la Mort. Ainsi, la maison de Mireille est basée sur la maison de location que nous avions prise là-bas. Et lorsque Tilla perd connaissance, sous la pluie, c’est au Parc Phénix, endroit que j’avais également visité.

     

     

     

    La toute première scène que j’ai écrite est celle du début, avec le Fourvoyeur qui attaque Tilla. La 2ème scène… est celle de la mort de Lazare, il me semble. Je n’ai pas du tout écrit dans l’ordre chronologique.

     

     

     

    A la base, Lazare devait avoir une mèche dissimulant la moitié de son visage, mais j’ai laissé tomber avec les réécritures.

     

     

     

    J’ai certainement oublié des détails, si ça me revient, je mettrai cet article à jour.

    Anecdotes sur L'Ange de la Mort

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :