• Chanson interprêtée par Anne Sila qui joue Marie dans la Comédie Musicale.

    C'est l'une de mes chansons préférée

    Paroles sous la vidéo :)

    "

    L'ange m'a dit soit sans crainte
    Dieu t'apporte son fils
    Moi Marie je suis prête
    A tous les sacrifices

    C'est mon présent, c'est ma promesse
    Je n'ai pas droit à la moindre faiblesse
    Combien de temps nous reste t-il
    Il est ma joie, je suis née avec lui

    Bienheureuse entre toutes les femmes
    Le suis-je autant que ça
    Bienheureuse entre toutes mes larmes
    Je crois
    Bien aimée parmi toutes les femmes
    Mais tellement seule parfois
    Bienheureuse et de toute mon âme
    J'y crois
    Je crois

    Peu à peu j'ai senti
    Mon ventre s’arrondir
    Et j'ai vu dans leurs yeux
    Le mépris, les sourires



    Si j'ai eu mal, si j'ai eu peur
    Un homme un seul m'a donné tant de chaleur
    Une vie normale m'aurait suffi
    Mais je suis celle que l'Eternel à choisi

    Bienheureuse entre toutes les femmes
    Le suis-je autant que ça
    Bienheureuse entre toutes mes larmes
    Je crois
    Bien aimée parmi toutes les femmes
    Mais tellement seule parfois
    Bienheureuse et de toute mon âme
    J'y crois
    Je crois


    Et pourtant
    Mon enfant
    Me quitte
    Pour que tout
    Que tout s'accomplisse

    Toi qui donnes et reprend
    Dieu il n'a que 30 ans
    Laisse le moi un peu
    C'est toujours mon enfant
    Toujours mon enfant"

     

     


    votre commentaire
  • Chanson interprêtée par Florent Mothe
     
    "LES BLESSURES QUI NE SE VOIENT PAS"
    Parolier : Michel Jourdan
     
    C'est une chanson que j'écoutais beaucoup à la fin de mon adolescence et qui faisait écho en moi. Je l'avais passé à pas mal d'amis qui ne se sentaient pas très bien et qui avaient apprécié de l'écouter.
    Du coup, qui sait, cette chanson vous plaira peut-être :)
    Pour une obscure raison, je n'ai trouvé que l'audio alors qu'il existait bien un clip officiel à une époque...
     
     
    "Il y a des souffrances qui pèsent des tonnes
    Et que ne pas que tout espoir nous abandonne
    On joue le rôle de celui pour qui tout va bien
    Pourvu que les autres n'en sachent rien
    On fait au mieux pour sauver la face
    Pour que notre entourage ignore par où l'on passe
    On rit on danse on fait les fous comme à Venise
    Mais quoiqu'on fasse mais quoiqu'on dise
     
    Les blessures qui ne se voient pas
    Nous font du mal bien plus que toutes les autres
    On les enferme au fond de soit
    Mais est-ce que toute une vie on les supporte ?
     
    L’orgueil nous aide à tenir le coup
    Apparemment on pourrait même faire des jaloux
    C'est à nous même que l'on se joue la comédie
    Pour s'inventer qu'on est guéri
     
    Les blessures qui ne se voient pas
    Nous font du mal bien plus que toutes les autres
    On les enferme au fond de soit
    Mais est-ce que toute une vie on les supporte ?
     
    Ces blessures là
    Qui ne se voient pas
     
    Il y a des souffrances qui pèsent des tonnes
    Et que ne pas que tout espoir nous abandonne
    Il faut se dire que tôt ou tard on va guérir
     
    Les blessures qui ne se voient pas
    Parfois semblent avoir perdu nos trace
    Et quand on ne s'y attend pas
    Sans que jamais les autres le sachent
    Elles remontent à la surface
    Et nous fusillent une fois encore
    Les blessures qui ne se voient pas
    Qui nous font du mal bien plus que toutes les autres
     
    Ces blessures là
    Qui ne se voient pas"

    votre commentaire
  • TOI QUI NOUS A APPRIS L’AMOUR – Marie Madeleine

     

    Aujourd’hui, pas de gros articles, juste le partage d’une chanson. Les paroles sont sous la vidéo.

    Chanson chantée par Marie-Madeleine, interprétée par Crys Nammour. Comédie Musicale « Jésus, de Nazareth à Jérusalem »

    Par (Lebert / Obispo) 

     

     

     

    « Jesus si tu n'etais qu'un homme 
    Seulement un homme 
    Et si tu me regardais moi 
    Pas tout l'temps comme 
    Une simple fille de foi 

    Je sais que souvent tu nous dis 
    Qui sauve sa vie la perdra 
    Mais moi la vie je te la dois 
    Je te la donne 
    Et si j'osais je crierai ceci 

    Toi qui nous a appris l'amour 
    Ne veux-tu pas le vivre un jour 
    Toi qui nous a appris l'amour 
    Ne veux-tu pas le vivre un jour 
    Et te reposer dans mes bras 
    Dans mes bras 

    Tu nous dit qu'il te faut partir 
    Pour que l'écriture s'accomplisse 
    Si jamais tu devais mourir 
    Ce serait pour moi pire qu'un supplice 



    Toi qui nous a appris l'amour 
    Ne veux-tu pas le vivre un jour 
    Toi qui nous a appris l'amour 
    Ne veux-tu pas le vivre un jour 
    Et te reposer dans mes bras 
    Dans mes bras 

    Il y a tellement de haine 
    Qui t'attend à Jérusalem 
    Si tu tombais sur ton chemin 
    Tu nous laisserais tous orphelins 

    Toi qui nous a appris l'amour 
    Ne veux-tu pas le vivre un jour 
    Toi qui nous a appris l'amour 
    Ne veux-tu pas le vivre un jour 
    Et te reposer dans mes bras 
    Toi qui nous a appris l'amour 
    Ne veux-tu pas t'arrêter là 
    Et te reposer dans mes bras 
    Dans mes bras 
    Et te reposer dans mes bras 
    Dans mes bras »
     


    votre commentaire
  • Aujourd’hui, pas de gros articles, juste le partage d’une chanson. La chanson / vidéo est sous les paroles :)

     

     

     

    « Qui a vu le cœurdonnier
    Le monde a le cœur déchiré
    Il aimerait tellement aimer
    Mais les hommes, mais les hommes, mais les hommes
    Où t-ont ils fait prisonnier
    Mes prières doivent te libérer
    Le cœur du monde veut être sauvé
    Mais les hommes, mais les hommes, mais les hommes

     

    Je vois dehors
    Des cœurs en panne
    Des cœurs en or
    Devenir des cœurs de pierre
    Des cœurs de glace
    Des cœurs en flammes
    Des cœurs qui explosent au milieu de cœurs de verre

     

    Si tu nous entends viens nous le réparer
    Le cœur du monde va mal, monsieur le cœurdonnier
    On a le cœur déchiré, on a le cœur déchiré
    On a trop besoin d'aimer
    Ou est-il le cœurdonnier
    La folie des hommes nous l'a déchiqueté
    Le monde a besoin de toi, monsieur le cœurdonnier
    On a le cœur déchiré, on a le cœur déchiré
    On a trop besoin d'aimer
    Ou est-il le cœurdonnier

     

    Le monde a le cœur divisé
    Même Cupidon n'a aucun effet
    Toutes ses flèches ont échoué
    Car les hommes, car les hommes, car les hommes
    La fumée des bombardiers
    Et la pollution l'empêche de respirer
    Le cœur du monde va s'arrêter
    Car les hommes, car les hommes, car les hommes

     

    Je vois dehors
    Des cœurs en panne
    Des cœurs en or
    Devenir des cœurs de pierre
    Des cœurs de glace
    Des cœurs en flammes
    Des cœurs qui explosent au milieu de cœurs de verre

     

    Si tu nous entends viens nous le réparer
    Le cœur du monde va mal, monsieur le cœurdonnier
    On a le cœur déchiré, on a le cœur déchiré
    On a trop besoin d'aimer
    Où est-il le cœurdonnier
    La folie des hommes nous l'a déchiqueté
    Le monde a besoin de toi, monsieur le cœurdonnier
    On a le cœur déchiré, on a le cœur déchiré
    On a trop besoin d'aimer
    Où est-il le cœurdonnier

     

    Où es-tu, ou es-tu, où es-tu le cœurdonnier
    Où es-tu, ou es-tu, où es-tu le cœurdonnier
    Où es-tu, ou es-tu, où es-tu le cœurdonnier

    On a le, on a le, on a le cœur déchiré

     

    On a le cœur déchiré, on a le cœur déchiré
    On a trop besoin d'aimer
    Où est-il le cœurdonnier
    Je te vois monsieur le cœurdonnier
    Oui je te vois dans ton atelier
    Tu répares avec l'innocence d'un enfant
    Tu recouds avec le sourire d'un passant
    Tu recolles avec la douceur d'une maman
    Tu tisses avec du jaune, noir et du blanc
    Mais quand je regarde ce monde de fou
    Je me dis que le cœurdonnier c'est nous »

     

    Paroliers : Majide Mazari / Felipe Saldiva / Frederic Joseph Savio / Said M'Roumbaba 

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique