• La Médecine Chinoise – KE WEN – Eté et Cœur Partie 10 – Maladie du Feu - Hypertension

     

    « Le Corps n’a pas été construit pour tomber malade, mais pour s’auto-guérir en permanence » - Jean Pélissier

     

     

     

    ~~~

     

     

     

    De plus en plus de personnes sont touchées par l’hypertension artérielle, la fréquence augmente avec l’âge. Faut-il considérer que cette maladie est une conséquence liée au vieillissement ? Pas sûr, surtout dans la mesure où des populations de plus en plus jeunes sont touchées.

     

     

     

    QU’EST-CE QUE L’HYPERTENSION ?

     

     

     

    Lorsqu’on est en rendez-vous médical, souvent on nous prend la tension et on nous annonce deux chiffres particuliers. (ex : 12 sur 8).

     

     

     

    Le premier chiffre représente la pression systolique : c’est la pression et la résistance que rencontre notre Coeur quand il fait son travail d’envoi du sang dans les vaisseaux. Le Coeur se contracte et « pousse » le sang. Si les artères et les vaisseaux sont souples et non encombrés, le Coeur fait son travail sans trop d’effort. Cette « tension » de débit du sang contre les parois est nécessaire, car la partie liquide du sang est absorbée progressivement tout au long des capillaires. Si la poussée et le courant ne sont pas assez forts, le débit ne parviendra pas à faire pénétrer la partie qui doit être absorbée par les parois poreuses. (ceux qui souffrent d’hypotension sont très souvent anémiques).

     

     

     

    Ce chiffre tend à monter avec l’âge (les vaisseaux étant souvent moins souples, le Coeur doit « pousser » plus fort) et il varie selon les activités et les moments de la journée. Repos, sommeil, méditation se traduisent par un chiffre systolique moins élevé. Au contraire, tout ce qui active l’adrénaline et met le corps en état d’alerte fait monter la tension.(le rythme cardiaque ayant accéléré)

     

     

     

    Le deuxième chiffre, le chiffre diastolique représente la tension du sang lorsque le Coeur est au repos et se remplit. Une pression diastolique élevée est dangereuse parce qu’elle représente une tension chronique, alors même que le Coeur ne fournit pas l’effort de son « coup d’envoi ».

     

     

     

    La tension cardiaque est très clairement influencée oar l’émotionnel et, en particulier, par toutes les énergies « montantes » ou « contractantes » telles que la colère, l’irritation chronique, la frustration ou la nervosité.

     

     

     

    DEUX FORMES D’HYPERTENSION :

     

     

     

    * Hypertension primaire : liée au mode de vie et au vieillissement des artères (pas forcément lié à l’âge). Obésité, tabagisme, alcool, stress et mauvaise alimentation sont des causes communes. Pauvreté chronique, chômage, violence, chocs émotionnels, guerres et répressions politiques peuvent également y contribuer.

     

     

     

    * Hypertension Secondaire : résulte d’un problème de santé ou de la prise de médicaments comme les anti-inflammatoire qui provoquent une rétention d’eau, les bronchodilatateurs et les décongestionnants nasaux ainsi que les médicaments contenant de l’éphédrine.

     

     

     

    * Dans notre monde moderne au rythme accéléré, le stress devient la norme. Nous sommes sans cesse sur le qui-vive. Lorsque nous ressentons une « tension intérieure », c’est au sens littéral. Quand elle se fait trop forte, on peut parfois entendre les battements de son Coeur ou sentir la pression du sang contre les tempes – ce qui peut se transformer en mal de tête.

     

    La pression artérielle est fortement liée aux émotions, à tout ce qui agite le Coeur et fait « monter le sang à la tête ». Avec une tension faible, au contraire, on se sent brusquement « vidé ».

     

     

     

    SYMPTOME ASSOCIES A L’HYPERTENSION

     

     

     

    * Maux de tête : souvent localisés à la nuque, ils se manifestent la plupart du temps très tôt le matin. Ça peut évoluer en migraines ou en maux de tête aux tempes.

     

    * Vertiges ou bourdonnements d’oreilles

     

    * Palpitations ou tachycardie

     

    * Saignements de nez

     

    * Confusion, fatigue ou somnolence

     

    * Engourdissements ou fourmillements dans les pieds et les mains

     

    * Anxiété et sentiment d’oppression dans la poitrine

     

     

     

    L’hypertension est souvent asymptomatique (elle ne comporte aucun symptôme particulier) Facteur de risque important des maladies cardiaques, on l’appelle souvent le « tueur silencieux ».

     

     

     

    En Médecine Chinoise, l’hypertension correspond à un excès de Feu qui agite le Coeur. Le scénario le plus courant est celui du Bois « qui prend Feu » à cause d’excès dans l’alimentation ou le mode de vie ou encore d’émotions trop fortes. Incontrôlé, ce Feu se transforme en Vent du Foie qui, comme un ouragan, peut avoir des conséquences destructrices : crises cardiaques, paralysie ou mort.

     

     

     

    LE FEU SE TRANSFORME EN VENT : Des périodes de surmenage intense, des émotions fortes peuvent aussi transformer le Feu du Foie en Vent. Ceux dont le terrain est asséché, les personnes âgées dont le Yin est affaibli sont particulièrement fragilisés et sujettes aux « tempêtes de Vent ». Le Vent du Foie se traduit par des transmissions électriques perturbées : tremblements, vertiges, spasmes, instabilité de la marche, convulsions et troubles de la parole.

     

     

     

    ** Tout ce qui épaissit le sang, bloque ou encombre son passage fait monter la pression. L’excès d’humidité inclut les graisses qui bloquent les artères. Les glaires/humidité constituent un terrain dangereux lorsqu’ils s’accompagnent de Vent du Foie, car celui-ci peut les faire monter et obstruer les petits vaisseaux du cerveau ou les artères du Coeur.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce texte est tiré du livre « Les Trésors de la Médecine Chinoise » de Ke Wen. (le livre est disponible dans la rubrique « Boutique »)

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :