• La Parole Perdue (F. Lenoir) Lecture 05

     

    La Parole Perdue (F. Lenoir) Lecture 05

    La « Parole Perdue » est la suite de « La Promesse de l’Ange » (article concernant mon avis sur ce livre, ici) signé Violette Cabesos et Frédéric Lenoir.

     

    Les évènements se passent 6 ans après les évènements du Mt Saint Michel.

     

     

     

    Le résumé du livre :

     

    « La basilique de Vézelay : une des plus anciennes églises dédiées à Marie-Madeleine, la pécheresse des Évangiles. Johanna, archéologue médiéviste, tente d'y établir la vérité sur les origines controversées du culte de la sainte. Mais la sérénité de la jeune femme est rapidement troublée par une série de meurtres sur le chantier d'un de ses collègues à Pompéi et l'étrange maladie de sa petite fille, qui semble inexplicablement liée à ces crimes. Johanna se lance alors dans une enquête périlleuse, dont la clé pourrait bien être l'un des plus grands secrets de l'humanité : la mystérieuse phrase tracée par Jésus sur le sable aux pieds de la femme adultère, la seule qu'il ait jamais écrite. »

     

     

     

    Qu’est-ce que j’ai pensé de ce bouquin ?

     

    Je l’ai, en vérité, mieux apprécié que « La Promesse de l’Ange ». Le 1er tome est tout de même relativement essentiel à lire pour apprendre à connaître les personnages et reste un livre vraiment très bien et intéressant à lire.

     

    Si j’ai préféré ce tome 2, c’est une totale affaire de goût personnel. Comme son prédécesseur, ce livre présente plusieurs histoires en parallèle, à différentes époques, et à la fin on comprend les liens qui unissent tous ces fils scénaristiques. Dans le premier tome, nous étions sur deux époques, ici nous en suivons carrément trois :

     

    - le présent avec Johanna et sa fille,

     

    - une époque plus médiévale puisque nous retrouvons Frère Roman (dont on suivait l’histoire dans le Tome 1)

     

    - une époque plus antérieure, avec les débuts du Christianisme, à Rome, puis la catastrophe de Pompei en 79.

     

     

     

    C’est tout le scénario se déroulant à cette époque « début Christianisme » qui m’a particulièrement séduite. Ensuite, j’ai apprécié tout ce qui concerne la partie sur Johanna et sa fille Romane. Et pour finir, j’ai moins aimé les passages mettant en scène Frère Roman (bien qu’ils restent intéressant et essentiels).

     

     

     

    La raison justifiant que j’ai davantage aimé ce livre est, tout simplement, que j’aime beaucoup la période Romaine d’une façon générale, et surtout, surtouuuuuut, tout ce qui a un lien avec Jésus. Là, j’étais servie ! Certes, on ne voit pas du tout le Messie puisque tout se passe après sa crucifixion, mais on a l’occasion de croiser son disciple Pierre, on mentionne également pas mal Marie-Madeleine et une grosse partie de l’histoire tourne autour du fait que le Christ avait écrit quelques mots sur le sol.

     

    J’ai également apprécié tout l’aspect historique qui montre ce qu’ont vécu les premiers Chrétiens, la politique de Rome à cette époque avec ses intrigues et ses différents dirigeants et toute la partie à Pompéi m’a..fasciné.. on voit que les auteurs se sont réellement intéressés aux fouilles archéologiques et ont utilisés les trouvailles du chantier de Pompei pour rendre leur histoire crédible.

     

     

     

    A noter que le titre peut avoir une double signification. « La Parole Perdue » peut concerner un personnage qui, suite à un traumatisme, devient muet. Mais cette « Parole Perdue » peut également concerner le fameux message écrit dans le sol par Jésus et qui est resté si longtemps secret que l’on peut le considérer comme « perdu ».

     

    --

    Livre disponible dans la rubrique "boutique"

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :