• Les Délices de Tokyo - Durian Sukegawa

    Résumé :

    «  Écouter la voix des haricots  »  : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges qui accompagne les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu'elle lui a fait partager."

    Les Délices de Tokyo - Durian Sukegawa

    Mon avis :

     

    En premier lieu, je résumerai ma lecture en disant : émouvant.

     

    L’amitié entre Sentarô et Tokue est touchante et ce livre est, à mon sens, une petite leçon de vie.

     

    Ce que j’ai trouvé intéressant, c’est de constater que ce livre est, en quelque sorte, coupé en deux. Nous avons une première partie avec la présentation du personnage de Sentarô, sa vie à préparer des Dorayaki et sa rencontre avec Tokue, la vieille dame. Et puis, en deuxième partie, une fois le secret de Tokue révélé, le récit prend une autre tournure, on ne peut que rester désemparé devant les préjugés dont font preuve les gens à l’égard de ceux qui sont considérés comme étant « différents ».

    Malgré des preuves apportées et des faits véridiques facilement vérifiables, les gens restent totalement bloqués sur leurs idées reçues et n’accordent pas forcément une deuxième chance (ou, s’ils le font, ils insistent pour faire comprendre à quel point on doit leur être redevable.) Le pire étant peut-être que Tokue est innocente, elle n’est pas responsable de sa situation de handicap, elle en est une victime bien malgré elle. Malgré tout, les personnages ne se privent pas pour la juger injustement et la mettre à part, sans se soucier de son ressenti, juste par peur de ce qu’elle est, par peur de son physique et par un manque de volonté d’appendre à la connaître, elle, une personne, un être humain comme tous les autres.

     

    Les Délices de Tokyo - Durian Sukegawa

    Ce livre nous rappelle qu’il n’est pas sain de juger une personne au premier regard et que nous devons parfois dépasser nos préjugés, faire preuve d’ouverture d’esprit, de compassion et de compréhension envers nos pairs, même s’ils ont l’air différent au premier abord.

     ~~

    Livre disponible dans la boutique.

    N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :