• Méditation Ajikan

     

    La méditation Ajikan est une méditation relativement simple, plutôt pas mal pour commencer. Je l’ai apprise avec le « Reiki Tao Tö Qi ».

     

    On commence par adopter une posture confortable, mais en ayant la colonne vertébrale droite si possible.

    Le reste du corps est relâché (pensez à vos mains, pieds, visage, épaules…).

    Les yeux sont fermés.

    On se concentre quelques instants sur sa respiration pour se calmer, puis on porte ensuite la concentration entière sur un mantra (une série de syllabe).

     

    Selon le Reiki Tao Tö Qi, « Ajikan » est un mantra sacré du Reiki (rien ne vous empêche de l’utiliser hors Reiki).

    La série de Syllabes est la suivante :

    A

    BA

    RA

    KA

    KYA

     

    Répétez cette série de syllabe dans votre tête ou à mi-voix, aussi longtemps que dure votre méditation. Si vous vous trompez, ce n’est pas grave, reprenez depuis le début « A ». Si vos pensées viennent vous distraire, laissez-les passer sans vous y arrêter. Si ces mêmes pensées vous détournent du Mantra, revenez sur ce mantra dès que vous réalisez que vous avez été distrait.

    Si vous débutez, inutile de faire directement 30 minutes de méditation !

    Mieux vaut faire une minute, concentré sur ce Mantra, plutôt que dix minutes en étant totalement « ailleurs ».

     

    Ce Mantra permet de calmer toutes les agitations. En ce qui me concerne, il m’arrive de l’utiliser lorsque je suis particulièrement agitée dans ma tête, que je pense à trop de choses ou que je me sens dépassée par une émotion. Si je récite alors ces syllabes, même trente secondes, j’arrive à me calmer et à m’apaiser.

     

    Signification des syllabes :

     

    A = L’originel et le « non-né »

    BA = l’au-delà de toute limitation

    RA = l’absolument sans tache

    KA = le manifeste et sans aucune dépendance

    KYA = l’absolument et le totalement vide.

     

    ~

     

    Article écrit à l’aide du « Reiki Tao Tö Qi – 1er degré Shoden » de Idris Lahore et Enena Tess Griffith

     


    votre commentaire
  • (les images qui illustrent l'article ont été prises sur Internet)

    Débuter la Méditation

    Pendant longtemps, et certainement comme certains d’entre vous, je pensais que la Méditation était réservée à des personnes bien spécifiques comme les moines tibétains, le Dalaï Lama ou d’autres types de personnalités très ‘religieuses’/ ‘Spirituelles’… et que ce n’était pas du tout accessible pour les petites gens comme nous.

     

    En réalité, si, tout le monde peut méditer ! Avec un peu de patience et de bonne volonté, bien entendu. Vous n’allez pas devenir un pro de la méditation en une journée ou parce que vous avez fait une méditation dans votre vie. Comme pour beaucoup de choses, c’est une pratique qui se développe au fil du temps, selon le temps qu’on lui consacre, l’intention et l’attention qu’on lui accorde.

     

    Les premiers jours, il n’est pas question de méditer directement pendant une heure. Il faut commencer doucement. Quelques minutes les premiers jours, puis on allonge au fur et à mesure du temps qui passe. Ainsi, on peut commencer par méditer deux minutes d’abord, puis cinq, puis dix…

    Débuter la Méditation

     

    Oui, mais comment on fait ?

     

    Alors là… vous trouverez dix milles conseils, dix mille façons de faire selon vos recherches. A mon sens, chacun a une méditation qui lui correspond le mieux. Certains ont besoin du silence le plus total, d’autres préfèrent les méditations « guidées ». C’est à vous de trouver ce qui correspond le mieux à vos besoins et envies. En plus, selon le moment de la journée ou votre vécu, il est possible que vous préfériez une méditation « silencieuse » pendant un temps et qu’à d’autres moments vous préfériez écouter une voix qui vous dire quoi faire et à quel moment.

     

    Pour un pur débutant, je dirais que le plus simple pour commencer est de trouver un moment de calme dans la journée. Même si ça ne dure que 5 minutes, c’est déjà pas mal. Il faut couper le téléphone pour prendre ce moment rien qu’à soi. Ensuite, vous pouvez fermer les yeux et simplement vous vous focaliser sur votre respiration. Personnellement, j’aimais bien me dire que j’allais compter un certain nombre de respirations : 10, 20 ou 30. Et je faisais en sorte de rester concentré sur ce comptage. Au début, on se laisse très facilement distraire par toutes sortes de pensées. Il faut les laisser passer et toujours revenir sur son comptage. Si déjà vous arrivez à ne pas vous laisser distraire et à rester concentré sur votre respiration, c’est un grand pas en avant.

     

    Pour la suite, le mieux est de chercher ce qui vous convient et de tester plusieurs méditations pour trouver laquelle correspond le mieux à vos envies ou besoins.

     

    Personnellement, j’ai beaucoup travaillé, au début, avec un cd « Méditation de thérapie avec les anges », une méditation guidée. J’étais apparemment destinée à devoir bosser avec puisque j’ai carrément eu le cd en double haha ! J’ai beaucoup aimé travailler avec ce cd (déjà parce que j’aime bien tout ce qui est angélique, mais bien entendu vous pouvez trouver autre chose si ce n’est pas votre tasse de thé) et parce que ça m’a réellement aidé. Déjà, les musiques dès le début ont un quelque chose d’appaisant. Ensuite, vous n’avez pas à réfléchir, il suffit juste d’écouter et si vous vous endormez, ce n’est pas grave, ça reste un temps de repos que vous vous accordez. Ce CD de méditation m’a aidé aussi dans le sens où il m’a permis de me sentir mieux au niveau de ma santé, à un moment donné où j’en avais bien besoin. L’écoute de la méditation m’a littéralement débloqué un petit problème que j’avais au niveau de la santé.  A savoir que j’étais en train de faire une grosse rétention d’eau depuis des semaines (j’ai une pathologie rénale depuis mon enfance) et que le traitement donné par la néphrologue ne faisait aucun effet. J’étais extrêmement mal, je n’allais plus uriner (ou presque plus) aux toilettes, je grossissais…bref, tous les problèmes d’une grosse rétention. Pendant quatre jours de suite, j’ai écouté la Méditation le matin et à un moment, sur un passage, on vous dit que parfois, on peut ressentir comme des picotements, comme si des aiguilles vous transperçaient. Au même moment, j’ai ressenti une douleur dans le dos, exactement comme si une aiguille me perçait la peau, ça me faisait vraiment mal au point que j’ai remué sur mon lit en geignant un peu. L’instant d’après, la douleur a cessé et j’ai soudain eu très très trèèèèèèèès envie d’aller uriner. Je me suis précipitée aux toilettes et, pour la première fois depuis des jours, j’ai pu évacuer une bonne quantité de liquide hors de mon corps. A partir de ce moment-là, j’étais officiellement en train d’aller mieux.

     

    Sinon, si vous voulez vous lancer dans la méditation et que les Anges, c’est pas trop votre délire, vous pouvez vous tourner, par exemple, vers le travail de Christophe André. Son CD sur « Méditer jour après jour » est vraiment bien fait pour les débutants (et plus confirmés aussi). J’ai eu moins l’occasion de travailler avec parce que je l’ai eu à une période où mon petit voisin était particulièrement en forme et je n’arrivais pas à occulter ses cris perçants dans la cage d’escaliers. Sans compter que j’avais un peu plus d’affinité avec celle des Anges. Mais je la trouve vraiment bien faite et je la réécouterai sous peu avec plaisir.

     

    Ce sont deux exemples de méditations que j’ai donc eu l’occasion d’écouter, pour le reste faites vos propres recherches, encore une fois. Le CD de la « Méditation avec les Anges » est mis dans ma boutique, si ça vous intéresse. Celui de Christophe André également, mais il faut savoir que le CD est vendu avec un livre (c’est pour ça que la miniature dans la boutique est un livre…) Sinon, ces deux écoutes sont trouvables sur YouTube, de même que bien d’autres méditations.

    Débuter la Méditation


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique