• "Notre Père" - version de Jean-Yves Leloup

    La Prière du Notre-Père, en quelle langue ?

     

    Cette prière, enseignée par Jésus à ses Disciples, dans quelle langue a-t-elle été exprimée ?

    Malgré toutes nos connaissances actuelles et les nombreux évangiles, nous ignorons des détails comme le physique de Jésus ou la langue qu’il employait.

     

    Les textes du « Notre Père » qui sont parvenus jusqu’à nous sont écrits en grec. Tous les autres textes : araméen, hébreu, syriaque, latin… sont des traductions du Grec.

     

    D’ailleurs, si on fait une lecture attentive du Nouveau Testament, on remarquera quelques différences entre les 4 versions des 4 évangélistes.

     

    On peut supposer que Jésus « parlait et enseignait principalement dans sa langue natale, une variante de l’araméen occidental, c’est-à-dire l’araméen palestinien… » ("Jésus parlait araméen", Eric Edelman). En continuant les suppositions, il est possible de dire que Jésus savait parler l’hébreu. En effet, dans les synagogues, c’était la langue utilisée pour la prière. Donc, Jésus pouvait parler et enseigner tout aussi bien en Araméen qu’en Hébreu…voire même en Grec, langue des commerçants de l’époque.

     

    Après tout, le Messie pouvait parler la langue que chacun comprenait. Pourquoi n’aurait-il pas eu un « don des langues » puisqu’il le transmettra par la suite à ses Apôtres ? Autrement dit, le langage de cœur intelligent qui rejoint l’autre dans la langue ou le langage où il se trouve.

     

    Dans quelle langue parlait-il à Dieu ? Dans le Silence, sans doute…Une langue des plus sacrées.

     

    A partir du texte Grec, Jean Yves Leloup a proposé « plusieurs traductions de la prière en Hébreu et Araméen tout en essayant de se rapprocher de la prière d’origine de Jésus et de son Silence. » A partir de ces traductions, il a proposé une variante en français.

     

    « Il s’agit de revenir au Silence (langue sacrée), de revenir à son centre (le Temple saint) et, là, d’entrer dans le Souffle (l’Esprit, le Pneuma) de Celui qui a prié ces paroles. Alors ce n’est plus moi qui prie, c’est « Je Suis » qui prie en moi… »

     

     

    « Abba

    Notre Père dans les cieux

    Que ton Nom soit sanctifié

    Que ton Règne vienne

    Que ta Volonté soit faite

    Sur la terre comme au ciel

    Donne-nous aujourd’hui

    La nourriture nécessaire à notre Vie

    Libère-nous de nos dettes

    Comme nous-mêmes libérons nos débiteurs

    Ne nous laisse pas emporter

    Par l’épreuve

    Délivre-nous du pervers. »

     

    (« Abba » signifie « Papa »)

     

     

    (Le Livre, dont est tirée cette prière et les informations qui ont servi à écrire cet article, est disponible dans la boutique « Notre Père – Une Lecture Spirituelle »)

    "Notre Père" - version de Jean-Yves Leloup


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :