• Vrai Voyant, Mauvais Conseils - Partie 7 - Manque d'Implication

     

    (ceci est la suite des parties 1, 2, 3, 4, 5 et 6 à lire pour ne pas être perdu)

     

     

     

    --

     

    Vrai Voyant, Mauvais Conseils - Partie 7 - Manque d'Implication

     

    Deux semaines s’écoulent et arrive la séance suivante où Irma me demande si j’ai avancé dans mon livre et je réponds que pour le moment je réunis surtout de la documentation pour m’aider et ne pas faire n’importe quoi. (ça serait quand même con que Jésus se mette à parler en mode « wesh bro ! » par manque de recherches.)

     

    Arrive alors la fin de la séance, nous sommes mercredi. Irma me dit alors :

     

    « Dis-moi, chouchou, j’écris aussi un livre, mais tu as dû remarquer que je ne suis pas très bonne à l’écrit, en français. Est-ce que tu es d’accord pour m’aider à le corriger ? »

     

    (Alors oui, Irma écrit effectivement assez mal, il y a des gros soucis au niveau de l’orthographe et de la grammaire. )

     

    Elle me brosse dans le sens du poil en disant que notre rencontre était sûrement programmée pour que nous nous rencontrions, que je suis peut-être envoyée et mise sur son chemin pour l’aider avec son livre. Comme je suis une grosse poire et que ça fait plus d’une heure qu’on a passé à parler de moi, moi et re-moi, je dis donc « ok ! ». Après tout, relire et corriger un bouquin, c’pas compliqué et puis je suis un peu curieuse de connaître ce qu’elle écrit. Elle me remercie et ajoute que, par contre, je ne dois pas parler de ce livre aux autres, c’est notre secret. Ok, ok, je trouve ça un peu étrange, mais soit….

     

    Elle me demande si on peut prendre rendez-vous pour travailler sur son livre, vendredi.

     

    Pas de problème, on se programme un rendez-vous à 14h30 et je lui demande de m’envoyer le fichier écrit par mail pour que je puisse commencer la lecture et lui donner déjà quelques premières corrections le vendredi. Elle a l’air étonné que je lui dise ça. Moi, je suis étonnée de son étonnement. Et toi, lecteur, es-tu étonné de mon étonnement face à son étonnement ?

     

    Irma me répond qu’elle ne sait pas trop comment l’envoyer mais qu’elle essayera. Sur ce, nous raccrochons (rappel : nos entrevus se font via Skype).

     

    Retenez ces points :

     

    - ne pas parler du livre à d’autres

     

    - il s’agit juste de relire-corriger son livre.

     

     

     

    Tout ce que je vais vous raconter là se passe en parallèle des séances que je fais avec Irma (pour le développement personnel/spirituel) Ces fameuses séances étant donc ce dont je vous parle dans les articles précédents. Faites donc bien la nuance entre les « séances » et les rendez-vous pour la correction de son écrit.

     

     

     

    Le fameux vendredi arrive. Je suis posée devant mon ordinateur et j’attends Irma. Je suis perplexe car je n’ai pas reçu son texte, du coup je me demande comment va se dérouler l’après-midi puisqu’on doit, grosso modo, bosser pendant deux heures. Est-ce qu’elle va me le passer via Skype et me donner quelques informations à l’oral puis se déconnecter en me laissant lire ? Elle ne compte quand même pas me fixer via la cam pendant que je lis ?

     

    Irma m’appelle à l’heure du rendez-vous :

     

    « J’étais chez une copine et j’ai oublié mon ordinateur chez elle ! Je dois retourner le chercher. »

     

    Hop, on décale le rendez-vous à lundi. Je lui re-demande de m’envoyer son texte pour que je puisse commencer à travailler avec. Une nouvelle fois, elle dit qu’elle essayera.

     

    Ok… alors là, si vous avez envie de croire aux signes, le coup de l’ordi oublié, à mes yeux c’est limite un warning « Alodiiiiiie, attentiooooooooon !! »

     

    Bien évidemment, elle ne m’envoie pas son fichier. Et je suis toujours perplexe en me demandant comment on va faire pour travailler.

     

     

     

    Personnellement, lorsque je fais corriger mes textes, j’utilise deux solutions :

     

     

     

    - soit j’envoie mon fichier et la personne se connecte en vocal en même temps. Elle lit dans sa tête et me donne ses impressions et corrections à l’oral en direct.

     

    - soit, j’envoie mon fichier, la personne le lit dans son coin quand elle a le temps et me donne ses corrections, à l’écrit, via Skype.

     

     

     

    Dans tous les cas, nous n’allumons pas la cam : la personne qui lit n’a pas forcément envie que je vois sa tête (surtout dans les scènes interdites aux mineurs) et surtout je passe des fichiers qui font dix pages maximum, pas un truc de plus de 100 pages.

     

     

     

     

     

    Donc. Lundi arrive.

     

    Irma se connecte à la cam et galère pendant cinq bonnes minutes avant de réussir à m’envoyer son fichier sur Skype. Surprise ! Elle est sur un Mac, moi sur un PC, je ne peux pas ouvrir son texte ! (qui est en train de dire que je peux prendre ça comme un signe… ? Levez la main !)

     

    Pendant au moins 30 minutes, je galère pour trouver comment convertir son texte en format adéquat pendant qu’Irma ne m’aide pas et se contente de temps en temps d’un : «  Tu n’y arrives pas ? é_è »

     

    Ok, elle ne maitrise pas trop la technologie informatique, mais un petit effort d’aide pour son texte, ça serait bien. Na.

     

    Bon, je finis par trouver comment convertir et j’arrive à ouvrir son texte.

     

     

     

    Récapitulons ce début qui commençait léééééééégèrement à m’agacer :

     

    * 1er jour : oubli d’ordinateur

     

    * Son texte pas envoyé par mail alors que je l’ai demandé deux fois (c’est pas difficile de mettre des pièces jointes dans un mail, et au pire elle pouvait demander de l’aide, surtout en sachant qu’elle voit des gens…)

     

    * Aucune aide pour la conversion.

     

    Elle veut vraiment qu’on bosse sur son livre ou… ?

     

     

     

     

     

     

     

    (suite dans le prochain article)

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :